MAIRIE

Accueil

Bienvenue sur le site communal de la commune de Meux

 

 

La commune de Meux a été créée en 1793, dans le département de la Charente-Inférieure qui est devenu Charente-Maritime en 1941.

Elle faisait partie du district de Pons puis de l'arrondissement de Jonzac en 1801 et toujours du canton de Jonzac.

Meux fait partie de la plus vaste communauté de communes de France, la communauté de communes de la Haute-Saintonge, avec 122 autres communes du sud de la Charente-Maritime représentant 54 900 habitants et près de 24 % de la superficie du département.

 

 

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation2. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 20053.

En 2016, la commune comptait 306 habitantsNote 1, en augmentation de 4,79 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

 

 

Histoire

 

Geoffroy de Meux est attesté seigneur de Meux en 1250 et sa descendante apporte la terre de Meux en dot lors de son mariage en 1444 avec Louis Chesnel. Le château qui avait été détruit par les Anglais durant la guerre de Cent Ans est reconstruit de 1450 à 1480. Il possédait alors deux tours qui ont disparu.

Il est vendu par Marie-Angélique Chesnel en 1712 et change plusieurs fois de mains avant de revenir aux Laage de Meux.

Le château de Meux a été reconstruit au xve siècle après le départ des Anglais sur la base d'une tour carré (des meurtrières ont été retrouvées lors des travaux). Il est de style flamboyant, avec une tour polygonale à toit à pans coupés percé d'une fenêtre ornée de broderies de pierre. Une terrasse de défense a ensuite été coiffée d'un toit d tuiles plates qui cache la base de la poivrière.

Une seconde tour d'escalier, ronde et de l'autre côté une grosse tour ronde ont été détruites au xixe siècle et il existe des gravures datant d'avant leur destruction. Autour, un jardin à la française a été recomposé. Il est inscrit aux monuments historiques depuis 19757.

 

 

L'église paroissiale Saint-Martin de Meux qui a été dans un premier temps chapelle seigneuriale, date du xiie siècle. Sa nef a été modifiée au xve siècle et elle a été fortifiée par constitution d'une chambre haute percée d'archères. Le clocher a été abattu avant la Révolution. Elle a été inscrite monument historique le 15 mai 20008.